Accueil Biographie Personnages Contact
  »L'Étourdi ou les contretemps
»Les Precieuses ridicules
»Le Dépit Amoureux
»Sganarelle ou le cocu imaginaire
»Dom Garcie de Navarre ou le Prince jaloux
»L'École des maris
»Les Fâcheux
»L'École des femmes
»La Critique de L'École des femmes
»L'Impromptu de Versailles
»Le mariage forcé
»La Princesse d'Élide
»Le Tartuffe ou l'Imposteur
»Dom Juan ou le Festin de pierre
»L'Amour Médecin
»Le Misanthrope
»Le médecin malgré lui
»Mélicerte
»Pastorale comique
»Le Sicilien ou l'Amour peintre
»Amphitryon
»George Dandin ou le mari confondu
»L'Avare
»Monsieur de Pourceaugnac
»Les amants magnifiques
»Le bourgeois gentilhomme
»Psyché
»Les fourberies de Scapin
»La Comtesse d'Escarbagnas
»Les Femmes savantes
»Le Malade imaginaire
Bienvenue sur notre site, Theatre-Moliere.com ! Nous vous invitons à vous délecter avec l'humour de vos oeuvres préférées!
" MASCARILLE, ERGASTE.


MASCARILLE
1675 Ah chien! Ah double chien! Mâtine de cervelle,
Ta persécution sera-t-elle éternelle?

ERGASTE
Par les soins vigilants de l'exempt* balafré,
Ton affaire allait bien, le drôle était coffré,
Si ton maître au moment ne fût venu lui-même,
1680 En vrai désespéré rompre ton stratagème:
"Je ne saurais souffrir, a-t-il dit hautement,
Qu'un honnête homme soit traîné honteusement;
J'en réponds sur sa mine, et je le cautionne":
Et comme on rés...."

(fragment trouve dans L'Étourdi ou les contretemps);